Morgane & Thylane

 

Morgane parle nous de Thylane, la jument que tu as choisi de nous présenter aujourd’hui.

« Lorsque Thylane est arrivée aux écuries elle ne m’était pas destinée et pourtant je l’ai tout de suite adoré. J’ai été fan d’elle dès que je l’ai aperçu. Elle me rappelait une jument que j’avais connue dans le passé avec les mêmes origines et donc des similitudes dans le physique.  Je l’ai monté 2 ou 3 fois sur le plat sans « arrières pensées », à ce moment je n’envisageais pas de changer de cheval. Environ 1 an après son arrivée j’ai demandé à l’essayer à l’obstacle, à ce moment j’ai su que c’était elle !

Quels sont vos points communs à toutes les deux ?

« On est assez gourmandes (sourire) et on adore toutes les deux aller en concours !

Votre truc à vous deux ?

« Au début elle était dans un boxe avec renfoncement, elle ne me voyait pas arriver mais pouvait m’entendre. J’ai commencé à l’appeler en claquant la langue dès mon arrivée et elle sortait la tête avant même de me voir. C’est resté, maintenant au premier claquement de langue elle sort la tête du boxe, si je ne la vois pas à la porte alors je dois m’inquiéter ».

Un souvenir ?

« Il y en a plusieurs, notamment ma première 1,35 m avec elle. Je ne pensais même pas être sans faute sur le parcours initial et on termine double sans faute après le barrage.

Mais si je dois en garder un seul ce serait notre 2e place à Cagnes dans le grand prix 1,35m du CSI *. Je me suis qualifiée le vendredi pour le dimanche mais dès le vendredi soir jusqu’au dimanche avant de me mettre en selle je suis tombée malade. Je n’étais pas en grande forme, je l’ai tout de même longé 30 min le samedi ce qui n’était pas très motivant pour elle. Le dimanche dès que je suis montée sur Thylane, je me suis sentie tout de suite mieux. Elle a été incroyable, invincible si j’ose dire, c’est comme si on ne craignait rien. Nous nous sommes élancées sur la piste, ça a été assez fort ».

Si Thylane pouvait nous lire, qu’aimerais-tu lui dire ?

« Ne change rien ! Continue comme ça ! Tu es fantastique. PS : quand je te tiens en main, c’est moi qui te promène et pas l’inverse stp (sourire) ! Je t’aime d’amour. »

 

 

Un commentaire sur “Morgane & Thylane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *