Marie Demonte et Véga de la Roche

Marie parle nous de Véga, la jument que tu as choisi de nous présenter aujourd’hui.

Véga m’a été confiée à la fin d’année des 7 ans. C’est une jument comme je les adore avec beaucoup de sang, super guerrière, parfois un peu stressée aussi. Premier concours ensemble, première victoire ! Puis elle s’est blessée. Elle s’est blessée à plusieurs reprises ces dernières années mais reviens plus forte à chaque fois. Après une première entorse suite à une réception sur une barre au sol elle est restée 6 mois sans sauter. L’année suivante c’est un kyste détecté dans le coude qui nous a éloigné des terrains de concours plusieurs mois. Le temps m’a paru long. Après l’opération on a persévéré pour les soins et la reprise du travail. Je suis de nature plutôt têtue et je n’aime pas renoncer. La jument s’est très bien rétablie. Elle m’a donné la force de croire que tout était encore possible.

Quels sont vos points communs à toutes les deux ?

Sans hésitations « l’énergie » ! Parfois c’est un trop plein d’énergie mais c’est une qualité! Heureusement avec le temps j’ai appris à mieux gérer ce trait de ma personnalité ! Véga répond toujours présente, elle ne lâche rien, un peu comme moi.

Votre truc à vous deux ?

Quand je l’amène au pré c’est toujours un peu spécial, tout comme lors de la tonte car elle apprécie vraiment ces moments. Quand on va au pré, elle va rejoindre ses copains et elle aime beaucoup cela, c’est ce qui rend ce moment si particulier. En revanche, au boxe elle n’est pas très câline, je respecte ça et lui laisse l’espace dont elle a besoin. Avec sa propriétaire, aujourd’hui décédée elles avaient un truc à elles. Véga savait exactement quand elle arrivait. Que ce soit juste pour passer un moment avec elle ou pour lui donner des carottes Véga laissait éclater sa joie.

Un souvenir ?

Un souvenir sportif : notre 3e place dans le Grand Prix **** de Bourg en Bresse en 2019. On est double sans faute, c’était un gros grand prix. L’année précédente avait été compliquée en raison de ses blessures. On a eu des hauts et des bas, il y a eu des moments difficiles où l’on ne se comprenait pas toujours. Cette 3e place est arrivée seulement 4 mois après la reprise suite à l’opération, on n’avait peu sauté. Et là quel merveilleux cadeau elle m’a fait, quelle joie, c’était fantastique, quelle jument !

Si Véga était un accessoire de mode, lequel serait-elle?

Sans hésitations elle serait une paire de boucles d’oreilles. Les boucles d’oreilles ça fonctionnent toujours par deux, moi je ne les porte jamais seules ou dépareillées et pour Véga c’est la même chose… Elle ne fonctionne pas sans sa jumelle. Elle a en quelque sorte une double personnalité, deux côtés indissociables. Elle est à la foi très gentille, très attachante mais elle peut aussi avoir « des coupes de folies » ou des « tocs ». Ca serait des boucles fantaisie que l’on remarque immédiatement! 

Si Véga pouvait nous lire, qu’aimerais-tu lui dire ?

Merci ! Merci pour tout ce que l’on vit ensemble ! On a des objectifs et bien sûr je souhaite que l’on gagne encore beaucoup de grands prix mais le plus important c’est le chemin, le chemin que l’on fait toutes les deux. En selle sur ton dos je n’ai jamais peur, tu as tout, tu es tellement chouette !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *